Quel ciment choisir ?

Ciment

Quel ciment choisir

Le ciment est un liant hydraulique, c’est-à-dire une matière inorganique finement moulue qui, mélangée avec de l’eau, forme une pâte faisant prise et qui durcit progressivement avec le temps.

Les liants vendus par CQI

wdt_IDType de cimentDescription
8 Maçonnerie Type N et S Production de Mortiers de Type N, Type S
2 GUb-8SF Ciment composé à la fumée de silice.
Pour ponts, viaducs, ouvrages à haute résistance, haute durabilité.
3 GU PER Ciment spécialisé pour des ouvrages nécessitant une couleur de ciment plus pâle.
Pour de la maçonnerie et pour les éléments de béton préfabriqués colorés.
4 MS Ciment à résistance moyenne aux sulfates.
C’est aussi le ciment d’usage général en Nouvelle-Angleterre (USA). Le ciment ProBaseMC est un ciment de type MS utilisé pour la stabilisation des sols.
5 MH MHb-10F Ciment à chaleur d’hydratation modérée :
le ciment EnercemMC est un ciment de type MH utilisé pour les ouvrages de béton de masse.
6 HE Ciment à haute résistance initiale :
béton préfabriqué en usine, etc.
7 HS HSb-8SF et HSb-10F Ciment à résistance élevée aux sulfates :
EnercemMC, CompactcemMC.


Quel type de ciment convient le mieux à mes besoins?
Au Canada, l’Association canadienne de normalisation (CSA) reconnait six types de ciment Portland sous la norme A3001. Ils sont produits pour répondre à des exigences physiques et chimiques précises.

GU, le ciment hydraulique à usage général, est un ciment polyvalent qui convient à tous les usages n’exigeant pas les propriétés particulières d’autres types de ciment. Il est utilisé dans le béton à plusieurs fins : chaussées, planchers, bâtiments en béton armé, trottoirs, tuyaux, blocs de maçonnerie, etc.

MS, le ciment hydraulique à résistance modérée aux sulfates, est utilisé lorsqu’il importe de protéger le béton contre une attaque modérée par les sulfates. Il sert dans les structures ou éléments de structure de type courant en contact avec un sol ou avec des eaux souterraines dont les concentrations en sulfates sont plus élevées que la normale sans être exceptionnellement fortes. Le béton exposé à l’eau de mer est souvent fait de ciment de type MS. Ce ciment est également utilisé pour des applications industrielles et minières.

MH, le ciment hydraulique à chaleur d’hydratation modérée, est spécialement conçu pour produire moins de chaleur, et moins rapidement, que le ciment hydraulique à usage général. La chaleur d’hydratation est produite par la réaction chimique au moment où le ciment est initialement mélangé à l’eau. La chaleur d’hydratation modérée est une caractéristique optionnelle offerte à l’acheteur. Ce type de ciment peut servir dans les ouvrages de masse considérable comme les barrages, les grands piliers, les fondations et les murs de soutènement épais, dans lesquels le risque de fissuration causé par la chaleur est plus élevé, surtout quand le béton est mis en place par temps chaud.

HE, le ciment hydraulique à haute résistance initiale, procure une haute résistance en peu de temps, d’habitude une semaine ou moins. Il est chimiquement et physiquement semblable au ciment à usage général, sauf que ses particules sont broyées plus finement. On l’utilise quand il faut décoffrer le plus tôt possible ou mettre l’ouvrage en service sans délai. Par temps froid, son utilisation abrège la période de cure.

LH, le ciment hydraulique à faible chaleur d’hydratation, s’emploie dans les cas où il faut réduire autant que possible la chaleur produite par l’hydratation. Ce ciment acquiert sa résistance moins vite que les autres types de ciment. Il est destiné aux ouvrages de béton massifs, comme les grands barrages-poids, où le réchauffement associé à l’hydratation doit être réduit au minimum. Il n’est généralement disponible que pour les grands projets, et sur demande expresse.

HS, le ciment hydraulique à haute résistance aux sulfates, est utilisé dans le béton exposé de façon intense aux sulfates, principalement dans les cas où le sol ou les eaux souterraines ont une forte teneur en sulfates. Sa résistance se développe plus lentement que celle du ciment hydraulique à usage général. Un rapport eau-liants peu élevé et une faible perméabilité sont indispensables à tout béton exposé aux sulfates.

Le ciment Portland blanc se distingue du ciment gris commun surtout par la couleur. Il est conforme aux spécifications de la CSA généralement applicables au ciment hydraulique à usage général ou à haute résistance initiale. Sa préparation est contrôlée de façon à donner un produit fini blanc et il contient des quantités négligeables d’oxydes de fer et de magnésium, qui donnent au ciment sa couleur grise. Le ciment Portland blanc sert principalement à des fins architecturales :  murs-rideaux préfabriqués, panneaux de façade, terrazo, stuc, peinture au ciment, coulis à carreaux ou béton décoratif. Il est tout indiqué lorsqu’on souhaite avoir un béton, un coulis ou un mortier blanc ou de couleur.

Applications des ciments et leurs appellations en fonction des différentes normes nord-américaines

wdt_IDNorme du cimentUsage généralFaible chaleur d’hydratationChaleur d’hydratation modéréeFaible chaleur d’hydratationRésistance modérée aux sulfatesHaute résistance aux sulfatesRésistance à la réaction alcalis-silice (RAS)
1 CSA A3001 GU MH HE LH MS HS -
2 ASTM C 150 I II III IV II V Option faibles alcalis
3 CSA A3001 Ciments hydrauliques composés GUb-S GUb-F GUb-SF Ternaire GUb-xx/yy MHb-S MHb-F MHb-SF Ternaire MHb-xx/yy HEb-S HEb-F HEb-SF Ternaire HEb-xx/yy LHb-S LHb-F LHb-SF Ternaire LHb-xx/yy MSb-S MSb-F MSb-SF Ternaire MSb-xx/yy HSb-S HSb-F HSb-SF Ternaire HSB-xx/yy Option de faible réactivité
4 ASTM C 1157 Ciments hydrauliques GU MH HE LH MS HS Option R


Ciment avec ajout cimentaire et ajout calcaire
Des ciments à empreinte environnementale réduite

À la sortie du four rotatif, le clinker est refroidi et ensuite broyé en poudre fine avec de la pierre et du gypse, dont la quantité peut varier de 5% à 7%. Issu du procédé Synergia™, le ciment est déjà écoperformant. Grâce à d’autres techniques, il est possible de réduire davantage l’empreinte carbone du ciment avec l’addition de calcaire et d’ajouts cimentaires.

Ciment au calcaire
Depuis peu, la norme de l’Association canadienne de normalisation (CSA-A3001-08) permet d’ajouter jusqu’à 15% de calcaire au ciment, on obtient alors un ciment dit « au calcaire » (limestone cement). En comparaison, pour une même quantité de ciment GU traditionnel, le GU au calcaire — GUL — possède une plus grande quantité de calcaire substituant une portion de clinker. Le ciment GUL conserve les mêmes propriétés physico-chimiques que le ciment GU.

Ciment avec ajouts cimentaires
Les ciments binaires et ternaires incorporent des ajouts cimentaires tels que : fumée de silice, cendre volante et laitier de fourneau. Ces ingrédients sont des résidus de procédé industriel, valorisés dans le ciment. Ces résidus sont ainsi détournés des sites d’enfouissement où ils auraient normalement terminé leur vie utile. L’utilisation d’ajouts cimentaires permet de remplacer une portion de ciment et d’en réduire considérablement son empreinte écologique. Ce type de ciment est souvent exigé pour des projets à valeur environnementale comme les bâtiments visant une certification environnementale LEED®.