Contribution du ciment et du béton à un projet LEED-NC

La certification la plus répandue est LEED NC pour les nouvelles constructions. Elle est basée sur un système d’évaluation par pointage des bâtiments selon cinq critères environnementaux : l’aménagement écologique des sites, la gestion efficace de l’eau, l’énergie et l’atmosphère, les matériaux et les ressources et la qualité des environnements intérieurs. Deux catégories supplémentaires d’innovation en processus de design et de priorité régionale traitent de retombées soutenues sur une communauté locale et de l’expertise en conception et en construction durable ainsi que des mesures de conception qui ne sont pas incluses dans les cinq catégories environnementales.

Le béton, de par sa polyvalence, peut être utilisé à plusieurs fins lors d’un projet de bâtiment durable.

Aménagement écologique du site?
Le ciment et le béton peuvent représenter cinq points sur un total de 28.

Sur un terrain contaminé, il est possible de recourir à la technique de stabilisation et solidification au ciment pour le traiter.

Pour minimiser la perturbation du terrain en protégeant la nature autour du bâtiment, on peut construire des stationnements aux étages inférieurs de l’immeuble. Un stationnement souterrain permet également de réduire la superficie de l’aménagement des lieux.

Le béton peut également contribuer à une saine gestion des eaux pluviales. En effet, les eaux de ruissellement peuvent être absorbées grâce à l’utilisation de pavé en béton alvéolé permettant à la végétation d’y pousser et à l’eau de percoler facilement dans le sol. Du béton drainant peut également être utilisé. Lorsqu’il est préférable de recourir à des surfaces imperméables pour empêcher des contaminants de percoler dans le sol, par exemple, une dalle de béton conventionnelle ou de béton compacté au rouleau est alors tout indiquée. Grâce à la vaste gamme de produits de béton destinés à la gestion de l’eau – comme des tuyaux et des bassins de rétention en béton, des puisards spéciaux qui séparent les huiles usées et les sédiments de l’eau pour un prétraitement des eaux pluviales, etc. – le promoteur du projet s’assure d’une qualité éprouvée en la matière.

Enfin, le béton offre un albédo élevé, c’est-à-dire qu’il réfléchit la lumière davantage qu’une surface foncée. Cette caractéristique contribue à réduire l’effet îlot de chaleur, qui se produit lorsque l’on retrouve des températures plus élevées dans un environnement donné. Cette hausse de la température est causée par la réduction des espaces verts qui sont remplacés par des matériaux absorbant la chaleur comme les toitures, les murs des bâtiments et les chaussées qui sont généralement de couleur foncée.

Grâce à leur albédo élevé, les pavages en béton peuvent également réduire les besoins en éclairage extérieur dans les stationnements par exemple.

Gestion efficace de l’eau?
Le ciment et le béton peuvent générer 3 points sur un total de 10.

Grâce à une gestion efficace des eaux pluviales tel qu’il est décrit dans la section Aménagement écologique du site, on peut réaliser un aménagement paysager économe en eau. Il est possible de récupérer les eaux de pluie pour irriguer le terrain adéquatement au moyen de structures bétonnées de captage et d’entreposage des eaux. Il est également possible de réduire l’utilisation d’eau potable et de traiter les eaux usées d’un bâtiment grâce à des méthodes novatrices de traitement des eaux usées qui comprennent des produits en béton préfabriqués.

Énergie et atmosphère?
Le ciment et le béton peuvent générer 26 points sur un total de 35.

La plus grande partie des points LEED est accordée dans cette section. Le béton peut contribuer à faire obtenir jusqu’à 26 points pour l’optimisation des performances énergétiques. Les éléments construits en béton sont généralement considérés comme une « masse ». Cela veut dire que les éléments ont une capacité suffisante de stockage de la chaleur pour atténuer les fluctuations quotidiennes de la température. Les bâtiments de béton coulé en place, de béton préfabriqué, de panneaux de béton basculés en place, de coffrages isolants ou de maçonnerie possèdent une masse thermique qui permet de modérer les températures intérieures extrêmes et de réduire les pointes de charges de chauffage et de refroidissement.

De plus, le béton peut être utilisé dans un système d’énergie solaire passif. Le soleil frappe sur un mur de béton, celui-ci emmagasine l’énergie et la diffuse durant la nuit.

La géothermie est également une façon d’optimiser les performances énergétiques d’un bâtiment. Un système de tuyauterie en béton peut être employé pour un tel type de chauffage.

Matériaux et ressources?
Le ciment et le béton peuvent générer 11 points sur un total de 14.

Le béton est reconnu pour sa durabilité. Dans une rénovation majeure, il est possible de tirer profit des structures en béton déjà en place pour encourager la conservation d’une grande partie de la structure et de l’enveloppe du bâtiment.

Sur les chantiers, on préconise la réutilisation des ressources. Dans cette optique, le béton est approprié puisqu’il est réutilisable et recyclable.

Dans sa composition, le béton peut contenir des matières recyclées comme de la fumée de silice et des granulats recyclés. De même, les granulats recyclés issus du concassage de béton peuvent être utilisés comme matériaux de remblai sur le chantier. Les aciers d’armatures enchâssés dans le béton peuvent également intégrer des matières recyclées.

La grande répartition régionale des usines de béton, que ce soit pour du béton prêt à l’emploi ou pour du béton préfabriqué, permet de desservir les clients dans un rayon habituel de moins de 160 km. Cette distance est beaucoup plus faible que les exigences en matière de matériaux régionaux de LEED. Les matières premières servant à fabriquer le béton sont, elles aussi, prélevées régionalement.

Enfin, la durabilité reconnue du béton contribue à augmenter la durée de vie d’un bâtiment, que ce soit du point de vue du matériau, de la conception, de la construction ou de l’entretien.

Qualité des environnements intérieurs?
Le ciment et le béton peuvent représenter 3 points sur un total de 15.

Comme le béton ne dégage ni gaz, ni substances chimiques, ni composés organiques volatiles (COV) et qu’il ne favorise pas la croissance de moisissures, il représente une excellente façon d’assurer la qualité des environnements intérieurs et en particulier la qualité de l’air. On peut conserver le béton à l’état brut pour les planchers et les murs, et économiser ainsi des matériaux de finition. Certaines compagnies fabriquent également des lavabos, des douches et des meubles en béton qui peuvent bien s’intégrer à un projet LEED. Pour répondre aux exigences de la qualité de l’air, des tuyaux de béton peuvent aussi servir à la ventilation pour des projets de grande envergure.

Innovation en processus de design?
Le ciment et le béton peuvent générer 4 points sur un total de 6.

Quatre autres points peuvent être obtenus dans le cadre de l’innovation et du processus de design. Le béton peut aisément faire valoir à son avantage ses bonnes performances lors d’une analyse du cycle de vie. L’emploi de matériaux en béton résistant à l’humidité est un autre choix judicieux. L’utilisation d’un recouvrement ou d’une finition structurale en béton permet de réduire les émissions de COV. Enfin, le recours à un professionnel agréé LEED dans l’équipe du projet permet d’obtenir un autre précieux point.

Priorité régionale?
Le ciment et le béton peuvent générer 1 point sur un total de 4.

Un projet de construction bien structuré permettra d’éviter des erreurs en cours de projet qui résulteraient en gaspillage de matériaux. La qualité et la durabilité d’un bâtiment en béton sont reconnues et démontrées, assurant la pérennité d’un ouvrage dans une région.

Il y a encore bien des façons d’obtenir des points LEED grâce au béton. Il suffit de faire preuve d’imagination puisque le béton est un matériau polyvalent qui s’adapte aisément aux besoins de projets de bâtiment durable.