Expérience québécoise

Au Québec, un premier projet a été réalisé en 2009-2010 pour la réhabilitation du site industriel Corbec à Montréal. La technique de stabilisation et solidification au ciment a été utilisée pour traiter des sols contaminés aux métaux lourds (zinc).

Le défi

Groupe Vespo inc., une entreprise en excavation, a construit son nouvel immeuble à bureaux et un garage sur le terrain d’une ancienne usine de galvanisation située aux abords du canal Lachine à Montréal. Le terrain de 17 000 mètres carrés avait été contaminé par le zinc utilisé par l’ancienne usine. Les concentrations de zinc atteignaient par endroits 20 000 ppm, alors que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec (MDDEP) recommande que la teneur de fond n’excède pas 1 500 ppm (critère C). Le zinc avait également contaminé la nappe phréatique.

La solution

Aux fins d’une analyse de coûts et de faisabilité, le maître d’ouvrage et le consultant ont soupesé quatre techniques d’assainissement : excavation et enfouissement dans un lieu d’élimination approuvé ; confinement au moyen de murs de bentonite ; confinement au moyen de membranes imperméables (non autorisé par le MDDEP pour ce projet) ; et solidification et stabilisation au ciment effectuée sur place. Cette dernière s’est avérée la méthode la plus économique et la plus sûre pour ce projet.

Le procédé comprend l’excavation des sols C+, le tamisage des gros granulats et le traitement SS au ciment au moyen d’une usine de type Pugmill. Toutes les matières ainsi traitées sont réutilisées sur place et servent de base à un stationnement en secteur industriel. Plus de 11 000 mètres cubes de sols ont été traités sur place avec la SS.

Les résultats

Pour évaluer la faisabilité du projet de SS pour la réhabilitation du site, une étude approfondie a été menée par le Groupe Qualitas en collaboration avec l’École de technologie supérieure (ÉTS) et Ciment Québec Inc. L’étude incluait une phase en laboratoire et une autre phase pilote sur le site complétée en 2009, de même que des essais physiques et chimiques pour évaluer la performance du traitement de SS.

L’étude de faisabilité, les essais en laboratoire et le projet pilote ont permis de traiter les contaminants en place par la technique de SS. Tous les essais physiques et chimiques se conforment aux exigences du MDDEP. Le projet pilote confirme la faisabilité du traitement SS à grande échelle (excavation, tamisage, malaxage et mise en place). Le plan de réhabilitation a été approuvé par le MDDEP. Le projet en entier s’est terminé en novembre 2010.

L’équipe du projet

Propriétaire : Groupe Vespo inc. — Montréal
Ingénieurs : Groupe Qualitas Montérégie — division de SNC-Lavalin
Entrepreneur : Groupe Vespo inc. — Montréal
Partenaires : École de technologie supérieure (ÉTS) — Montréal et Ciment Québec Inc.